FRANCE

contact@leantracker.fr

Tel : 06 14 67 63 06

www.leantracker.fr

Restez connecté

Toute l'actualité Lean Tracker sur les réseaux sociaux

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

Tous droits réservés - Copyright Lean Tracker  2019

Comment pouvons-nous vous aider ?

Donnez-nous plus de détails sur vous, notre équipe vous recontacte dans les plus brefs délais.
Rechercher
  • Eric BRISON

Comment les entreprises se créent ?

Mis à jour : 12 déc 2019


Le concept classique :

Le mode de fonctionnement de l'entrepreneuriat classique a une approche causale.

Le processus retenu :

  • Choix d'un marché

  • Découverte d'une opportunité

  • Intention d'entreprendre

  • Choix des objectifs

  • Définition des ressources

  • Planification des ressources pour atteindre les buts

  • Mise en œuvre

Cette démarche était valable dans les années passées car l'environnement faisait état d'une certaine stabilité. La démarche marketing permettait d'évaluer les enjeux et de mettre les ressources en face. C'était la grande époque des plans à 5 ou 10 ans.

L'accélération exponentielle des découvertes fait qu'aujourd'hui personne ne peut prédire ce que sera l'environnement à 2 ou 3 ans. Un manager prend aujourd'hui autant de décisions par jour qu'un manager n'en prenait par semaine au milieu du XXème siècle, soit 22 fois plus !

Des chercheurs en entrepreneuriat ont étudié les entreprises innovantes depuis une dizaine d'années et en ont déduit les facteurs clés qui expliquent comment un entrepreneur agit dans ce nouveau contexte : C'est l'EFFECTUATION.

Le principe est l'inverse du concept classique, il met 4 mythes en évidence :

1/ Les entrepreneurs aiment le risque : FAUX, il gère l'incertitude pour minimiser le risque,

2/ Les entrepreneurs sont des visionnaires : FAUX, il développent leur vision au fur et à mesure du développement de leur entreprise,

3/ Les entrepreneurs sont experts en prévision : FAUX, ils ne cherchent pas à prédire l'avenir, ils le construisent,

4/ Les entrepreneurs ne sont pas comme nous : FAUX, c'est juste leur activité qui est spéciale, orientée vers l'action, mais les profils d'entrepreneurs sont très très variés.

Les points communs de l'entrepreneuriat :

I . INVENTAIRE DES RESSOURCES

Les entrepreneurs ont une approche effectuale et non pas causale.

Ils ne définissent pas les ressources en fonction de buts qu'ils se fixent, mais ils décident de ce qu'ils peuvent faire avec les 3 ressources dont ils disposent.

  • QUI JE SUIS : la personnalité de l'entrepreneur, ses envies, ses passions, …

  • CE QUE JE CONNAIS : Ses connaissances et expertises

  • QUI JE CONNAIS : Ses relations

II . LA PERTE ACCEPTABLE

Ils ne raisonnent pas en gain potentiel, mais en perte acceptable.

Si je teste ce concept, combien suis-je prêt à perdre (temps, argent, …) ?

Ils savent ce qu'ils peuvent perdre mais ne peuvent prévoir combien ils pourraient gagner ! Le marché est à construire, toute prévision n'est que pure spéculation sur tableur ! Sauf bien sur pour ouvrir une pizzeria (marché connu, process connu, etc), mais nous parlons là de création "from scratch", pas de stratégie « me too ».

III . UNE APPROCHE RESEAU

La démarche classique se base sur l'analyse de la concurrence pour fixer but et vision, alors que l'effectuation s'intéresse à une démarche de nouage de partenariats et de relations, pour donner tendances et directions.

Au début du projet, l'incertitude est maximale et les chemins à prendre sont multiples, voire infinis. Le créateur cherche à réduire cette incertitude en partageant avec son entourage, en validant des idées, des approches pour évoluer dans un sens donner par ces relations. L'entrepreneur se laisse guider par son entourage (client, fournisseur, mentor, …) orientant et ré-orientant son projet à chaque instant en fonction des informations de l'extérieur.

IV . APTITUDE A PIVOTER

L'entrepreneur n'a qu'un but, utiliser au mieux ses ressources pour en tirer profit. Il prend les instabilités pour des opportunités, pas pour des menaces. Si on vous donne des citrons, vendez de la limonade !

V . PILOTAGE A VUE

La méthode classique indique que dans la mesure où on peut prévoir l'avenir (études de marchés) on peut le contrôler (Business Plan à 5 ans).

Pour l'effectuation : « Dans la mesure où nous pouvons contrôler l'avenir, nous n'avons plus besoin de le prévoir ». Dans cette démarche l'action et l'adaptation sont privilégiées à l'analyse.

1/ Idée = N'importe quoi + vous

2/ Opportunité = Idée + Action

3/ Projet viable = Opportunité + engagement partie prenante (réseau)

#effectuation